Créer un site internet

Chronique 66

 

Mnr 4

    Bonjour à tous ! Cela fait bien longtemps dis-donc… J’ai modifié cet en-tête après tout ce temps. Cela fait tellement longtemps que j’ai fini ces lectures mais je n’ai pas réussi à publier mes retours. Dans un premier temps, je souhaites énormément m’excuser à nouveau auprès des auteurs et éditeurs. Pour leur patience et pour ce retard de folie que j’ai provoqué. Beaucoup l’on vu, j’avais réussi à publier mes explications et le pourquoi de mes silences. Même si c’est sur la voie du retour et que certaines choses rentre dans l’ordre, il y a encore d’autre à régler, et tous, ne sont pas simples. Je dois réussir à remonter la pente complètement, étape par étape. Je prend quand même un peu de temps pour enfin réussir à vous donner mes retours de lectures. Malheureusement, pour les prochaines lectures, je n’ai pas encore réussi à lire à nouveau et cela me brise le cœur mais je n’y arrive pas encore. Merci Word aussi pour corriger pas mal de mes textes.

Fini les bla bla, nous ne sommes pas là pour ça mais pour vous donner mon retour et quel retour !!

 

"JE COURS APRES LES COULEURS TANDIS QU'IL NE LES DISTINGUE PAS. CE QUOTIDIEN QUI M'ENNUIE TANT LE RASSURE"

TITRE : Un allé simple pour deux

AUTEUR : Sylvie Del Cotto

EDITION : La p’tite tartine Editions

DATE DE LECTURE : Juin 2020

RESUME :

Qu’est devenu mon ex ? Avec cette question en tête, Anna et Olivier se donnent rendez-vous le temps d’un Paris-Avignon en TGV. Pour l’un et l’autre, ces retrouvailles, c’est du tout-cuit. Mais entretemps, les forces se sont quelque peu inversées : Anna, devenue mère célibataire, s’est affirmée tandis qu’Olivier, animateur radio récemment divorcé, perd le contrôle de la situation.

 

Cvt un aller simple pour deux 6384

NOMBRE DE PAGE :           169 pages

MON AVIS :

Je remercie encore une fois Sylvie pour sa confiance et l’envoi de son service presse. Une découverte pour moi de cette auteure. Mais surtout un tout autre contexte d’histoire, de synopsis.

En effet, non ce ne sont pas les jeunes adolescents à la fac, au lycée. Non ce n’est pas non plus la superbe jolie fille, timide mais extrêmement belle que personne ne remarque jusqu’au jour où elle croise l’idiot de service, ou ce genre de bad boy qui fait craquer toutes les filles. Non ce n’est pas tout ces genres de clichés qui font souvent bien rêver. Non, Anna et Olivier, sont des personnes lambdas comme vous et moi. Ils ont des défauts, des rides, ils peuvent avoir des poches sous les yeux ou des boutons sur la peau. Bref, c’est tout d’abord un point que j’ai énormément apprécié. Ils ont du vécu, ils sont comme tout le monde.

Et en montant à bord de ce train, l’histoire est racontée en détail, avec beaucoup d’émotions, que j’ai tout naturellement pris place à bord du wagon moi également, voire même à leur place. J’ai découvert les protagonistes, j’ai appris à les connaître, à les apprécier et à espéré avec eux.

Nous avons effectivement, Anna et Olivier, plus très jeune, qui fût amant autrefois mais avait arrêter de se voir. Olivier été marié à Hélène. Maintenant divorcé, son ex-femme lui manque et son fils aussi d’ailleurs. Ils ont des enfants chacun de leur côté. Anna aime l'amour et la découverte, elle l'a d'ailleurs transmis à son fils. Elle est une femme qui aime plaire malgré ses doutes sur ses capacités. J’aime beaucoup sa façon de penser, sa façon de faire qui m’a valu un sourire plus d’une fois. « D’ailleurs, c’est injuste que les hommes se bonifient avec le temps que les femmes ne font que vieillir, malgré leurs luttes acharnées contre le passage des années. »

Olivier a donc invité, lors d’un voyage en train, Anna. Il doit se déplacer pour raisons professionnnel. C’est ainsi que nous faisons la connaissance de leur passé fougueux, d’un avenir plein de peurs et de beaucoup, beaucoup de questions. Nous avons le point de vue des deux protagonistes et cela nous donne un gros point fort. Même si l’auteur sait grandement laisser planer le doute. Nous ne vivons pas une naissance d’amour comme dans de nombreux autres romans, mais plutôt une renaissance. Mais une renaissance complète, comme une renaissance de soi, on passe par de nombreux passage, doutes, déni, questionnement, but à avoir dans la vie. On pèse le pour et le contre... On se reprend en main…

Bref, un roman que j’ai vraiment adoré, de tout son trajet, de tout son attente. Il est beau, fort, poignant et intriguant dès le début. V-a-t-on atterrir à destination ou va-t-il faire des esacles,  plusieurs arrêts en gares vont-ils se faires ? Le trajet va -t-il se faire d’une traite ou se laisser le temps, laisser le temps de rattraper le temps, rattraper nos mots,  nos actes …

Encore merci pour cette découverte. L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous penser ?

 

Chronique nanou

Ajouter un commentaire

 
×