Chronique 30

20180108 213034

 
     Bonjour à tous. Tout d'abord, permettez-moi de vous présentez mes sincères et meilleurs voeux pour cette nouvelle année ! J'espère que vous avez tous bien fêtez et que vous avez été gâtés. Je commence cette année avec une chronique pour prolonger l'univers de Noël et ses belles histoires. Je vous chronique ce soir,  le troisième et dernier opus de la saga "Coup de Foudre à Manhattan " de Sarah Morgan, il s'agit de Noël sur la 5e Avenue.  
 
1515342099884
 
 
TITRE : Noël sur la 5e Avenue 
AUTEUR : Sarah Morgan 
ÉDITION: Harlequin, collection &H
DATE DE LECTURE :  Décembre  2018 
J'AI AIMÉ :  UN PEU □       BEAUCOUP ✔     À LA FOLIE    □     PAS DU TOUT □
 
51 xmipyvxl
 
RÉSUMÉ
Manhattan sous la neige, les sapins qui scintillent et les vitrines illuminées… Il n’y a rien qu’Eva aime plus que Noël. Alors, même si, cette année, elle doit passer seule sa fête préférée, elle ne compte pas se laisser abattre. Il ne lui reste qu’une dernière mission à accomplir pour Urban Génie, l’agence d’événementiel qu’elle a créée avec ses meilleures amies, avant de profiter pleinement de cette période enchantée : préparer une surprise de Noël pour Lucas Blade, le plus cynique des écrivains new-yorkais – ce qui n’est pas peu dire. Ce qu’elle n’avait pas prévu, c’est qu’une énorme tempête de neige la retiendrait prisonnière du somptueux penthouse du ténébreux écrivain… 
NOMBRE DE PAGE : 408 pages 
MON AVIS
Tout d'abord, il s'agit du dernier opus de la saga  " Coup de foudre à Manhattan " et pourtant Noël sur la 5e Avenue est le premier roman que je découvre de Sarah Morgan et je peux déjà certifier une chose c'est que ce ne sera pas me dernier ! J'ai vraiment adorer le roman, le récit, l'histoire, l'univers,  bref tout ! Pour résumé le roman en "gros", nous avons la belle Eva Jordan qui se rend chez un grand auteur de roman  Thriller pour décorer son appartement, pensant qu'il n'est pas chez lui, après la demande de Mitzy, la grand mère du jeune homme qui est grande amie de Eva. Lucas Blade, lui est en manque d’inspiration, est bel et bien chez lui alors que tout son entourage familial comme professionnel le croient dans un endroit paisible en train de finaliser son roman. De plus, l’approche des fêtes de Noël et de fins d’années n’arrangent en rien tout ceci car ces festivités lui rappel également le fait qu'il ai perdu sa femme et que depuis il a perdu un peu de sens de la vie.  Jusqu’à ce que Eva s’introduise chez lui et qui va l'a prendre pour un cambrioleur et que tout apparaît comme un nez au milieu du visage. Cette dernière va lui donner des idées d’intrigues et les mots vont coulés de source sur le papier ( de l'ordinateur). C'est ainsi que l'histoire se construit.  Les deux protagonistes vont peu à peu se confié. Puis, le thème omniprésent du deuil en est pour beaucoup, car les deux personnages ont perdus un proche qui comptait énormément pour eux. Ils vont prendre le temps de se connaître et se rencontre autrement que aplati sur le sol suite à une prise de karaté. Lucas ne facilitant pas la tâche avec ses répliques. Si on avait confiance en soi avant de le connaître, on va sûrement être vite remisen cause. Il est fort pour semer le doute et poser les questions les plus improbables et les plus compliquées. 
De plus, les touches d'humour que font preuve Eva et Lucas sont vraiment parfaite, elles allègent le texte. Elles nous rende addict de se roman sans que nous nous en rendons compte. Cela faisait un moment, au moins une année, que je n'avais plus lu un roman à la troisième personne. Les discussions des deux personnages sont direct, Eva n'est pas du genre à tourner cinq fois sa langue avant de parler. C'est comme ça qu'on s'attache à eux. Parce-que comme Mitzy à pu l’expliquer, Lucas avait un bel et bien un cœur mais il avait été abîmé et pour avancer, il va se rendre compte qu’il a besoin d'elle, Eva. C’est à ce moment qu'il l'invite chez lui pour un délai plus long que deux/trois jours.  
 
Je ne sais pas comment expliquer à quel point ce roman est beau et pourtant il  est parfait ! Il est fluide et touchant. Les deux personnages vont se comprendre et se complétés et ce même si ils sont totalement différents. Leur maux vont les rapprochés, malgré tout. 
C'est une histoire vraiment belle. L'écriture de l'auteur est vraiment parfaite elle aussi ( je manque de vocabulaire là ! ) Mais, c’est vraiment un truc de dingue, je sais que je relirai très rapidement des romans de cette auteur. Je me maudit même de ne en avoir lu avant. 
Ainsi, je remercie donc mes partenaires Harlequin pour ce merveilleux service Presse, qui m’a permis de découvrir une grande auteure. Quant à vous lecteurs, abonnés et tout le monde, je vous conseille ce fabuleux roman, même après les fêtes de Noël, ce n’est pas grave. Il en vaut le coup. 
 
MES PASSAGES FAVORIS : 
 
  • 《 — Je veux bien courir après un rêve lorsqu’il s’agit de notre agence d’événementiel. Mais je refuse de courir après un homme. D’ailleurs tout le monde le dit : on ne rencontre pas l’amour quand on le cherche. Il faut attendre que ce soit lui qui te trouve.》 
  • 《 Plongé de nouveau dans la solitude de son appartement, il se frotta la nuque. Il n’avait pas de premier chapitre. Pas même une misérable première ligne. Rien. La seule victime dans l’histoire, pour le moment, c’était son inspiration.》
  • 《 — Je suis douée pour faire la cuisine, mais je n’ai encore jamais réussi à « mitonner un scénario » de séduction. Il faudrait déjà commencer par trouver la recette. Une pincée d’espoir à incorporer dans une once d’illusion, peut-être ? 》 
  • 《  On ne connaît d’une personne que ce qu’elle choisit de nous montrer. Vous ignorez à peu près tout de ce qui se passe sous la surface. 》 
  • Les hommes pensent que les femmes sont mystérieuses, mais ce n’est pas mon cas. Je suis juste ce que j’ai l’air d’être. Ni plus ni moins. La dissimulation demande un talent que je n’ai pas. Ce qui ne me rend pas naïve pour autant. 》
  • 《 Elle hésita. — Peut-être que tu y vas un peu trop au forcing ? Tu es blessé, donc tu devrais procéder plutôt en douceur. Use de tolérance envers toi-même. Écrire, pour toi, c’est quelque chose de naturel. Tu devrais peut-être juste te fixer pour objectif de noter ce qui te vient, page après page, au lieu de te focaliser sur comment trouver une intrigue complète. C’est un peu comme décider de toaster un panini au fromage plutôt que de cuisiner un menu gastronomique.》 
  • 《 — Les fixations, c’est ce qui finit par arriver dans les situations de privation. Elle lui reprit les menus des mains. — C’est la raison pour laquelle les régimes ne marchent jamais. Plus tu t’interdis des trucs, plus tu fais une fixette dessus . 》 
  • " Le moment où elle raconte son cri d'horreur lors d'un cinéma et qu'elle a effrayée la dame de derrière,  je n'ai pas penser à la noter ! Mais il m'a bien fait rire ! "

 

Voilà,  cette chronique est terminée. Merci de m'avoir lu jusqu'au bout et encore désolée du retard que j'ai pris mais je rattrape très vite ! Promis. En vous souhaitant une bonne journée.  A très vite ! 

 

Nanou ♡ 

 

LIEN D'ACHAT 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×