Chronique 25

Screenshot 20171001 135621

 

    Bonjour à toutes et à tous. Aujourd'hui, je viens comme promis avec un nouvel avis. Mais avant de commencer... J'aimerai vous remercier aussi ici, pour avoir dépasser les 1000 abonnés sur la page Facebook du site. Vous avez égayer mes journées depuis que j'ai eu cette surprise. Je tenais donc à vous remercier mille et une fois ! Merci pour tout. 

L'avis d'aujourd'hui est sur une lecture de service Presse de la maison d'édition BMR, il s'agit d'un roman, qui dès la lecture du résumé m'a attirée. Alord, quand j'ai vu que la possibilité de l'avoir en lecture de Service Presse se présentait à moi, j'ai foncée ! Je remercie donc généreusement pour la confiance de la maison d'édition. Et commençons donc ma chronique sur le roman de Pascale Stephens, SpeedWay sortie il y a deux mois. 

 

1508426778070

 

TITRE : SPEEDWAY

AUTEUR : Pascale Stephens

EDITION : BMR

DATE DE LECTURE : Octobre 2017

J'AI AIMÉ   UN PEU □   BEAUCOUP □      À LA FOLIE ✔   PAS DU TOUT □ 

RÉSUMÉ :

 

"Recommencer une autre histoire. Apprendre à connaître un nouvel homme, sortir avec lui, décider de s’abandonner, de se confier. Envisager l’avenir... Autant dire "mission impossible" pour Clémence. Depuis la mort de son fiancé, sa vie amoureuse est au point mort et semble destinée à y rester. Du moins, c’est ce qu’elle pensait avant son retour dans l’univers des courses de moto, jusqu’à ce qu’elle croise à nouveau la route de Nate. Pilote audacieux, plusieurs fois champion du monde, il a lancé le pari de la réconcilier avec la vie. Mais la guérison est un parcours ardu et semé d’embuches… Alors que leur relation gagne de la vitesse, et que Clémence prend de la distance avec son passé, c’est celui de Nate qui ressurgit…"

 

Speedway 958616 264 432

 

NOMBRE DE PAGES  : 358 PAGES 

MON AVIS : 

  J'espère pour vous que vous avez le temps, cet avis risque d'être long mais je vais faire mon possible pour raconter mes émotions sans raconter l'histoire elle-même. Tout d'abord, le début du roman : Nous sommes immédiatement attiré par le fil du roman, nous rentrons rapidement dans le livre. Nous rencontrons Clémence ,  pas dans son meilleur jour, même le pire. Comme l'indique le résumé, elle a perdu son fiancé, ou plutôt devrait-on dire son futur mari. Ils n'ont pas eu le temps de réaliser ce rêve.  La vie, cette garce a décider de s'acharner sur notre Clémence et pas qu'un peu malheureusement. Suite à cet enterrement et toutes les émotions qu'elle a sentie, elle n'a pas perdu que son futur époux, elle l'a perdu, lui aussi. Le fruit de leur amour à Clémence et Josh qui s'était incrusté au plus profond de son être. Le roman ne commence pas tout beau, tout rose, l'histoire déchirante de Clem, nous captive des les premières pages. Pour ma part, j'ai directement était touchée par ce petit personnage, qui est pourtant si courageuse ! Je sais ce que c'est, malheureusement et de nombreuses femmes doivent connaîtres malencontreusement cette déchirure au plus profond de nous entrailles. Parce-que la vie est une p*** parfois, oui ! Et pourtant Clem, se relève, doucement mais elle se relève ! A tel point que celle-ci va se reprendre en main au point de retourner à  son "ancienne vie ", sa précédente occupation, sa passion : mains dans le moteur, odeur d'essence, mécanique et d'adrénaline --> La moto. Le roman nous apprend que même si la vie est une vraie pourriture, qu'on pense que tout s'acharne sur nous, que au pire, on ne mérite pas de vivre, il y a toujours quelque chose ou quelqu'un quelque part qui va nous "réconcilier avec la vie " ... Comme l'a fait Nate pour Clémence. Il lui a lancer ce pari. Mais vas-t-il y réussir? Nate,  c'est un ancien collègue de travail, mais le plus éloigné. On pourrait penser que c'est le plus cruel et le plus arrogant, le plus pourriture et pour couronner le tout : le spécialiste des "baise d'une nuit". Mais SpeedWay est un roman pas  comme les autres, il nous fait voir la vie d'un autre oeil, sous un autre regard. Il nous rend curieux de chaque étapes, de chaque surprises que l'histoire nous réserve. L'écriture de Pascale Stephens et son talent nous rend accro à Clem et Nate. Elle nous fait rencontrer des visages et une population tellement agréable et que l'on envie que ce soit les amis de Nate : Franz, Thomas, Julio, Moira et Emma  ou ceux de Clémence, Dina et son mari et puis les autres, ou plutôt ceux dont les masques tombent qui fait qu'on les déteste plutôt qu'on les apprécient . Le roman nous fait également voyager à travers les pays dans lesquels notre petit couple concourent. Mais mon endroit  favorit reste l'Ecosse. L'auteur raconte ces terres et ses cultures avec tellement de simplicité qu'on pourrait s'y croire. D'ailleurs, la plume de l'auteur nous donne cette sensation tout au long du roman, c'est avec un simplicité et une fluidité parfaite qu'on lit l'histoire. Sincèrement, tout est parfait, même les instants d'amour extrêmes, sont racontées avec souplesse. En ce qui me concerne c'est ce qui m'a fait aimer d'amour ce roman ! Je pourrai dire tellement de compliments sur ce roman pour vous expliquer à quel point il mérite d'être lu. Un point fort pour le fait qu'elle nous garde en haleine jusqu'à la fin.  Nous sommes encore surpris quand l'épilogue est arrivé ! Ce roman, je l'ai adorer du début à la fin, l'auteur a un énorme talent, c'est certain. L'histoire d'amour entre Clémence et Nate est tellement belle, forte et comme tout couple, ils connaissent des hauts et des bas, d'avantage quand certains secrets sont encore enfuient et qui s'affichent au grand jour l'un après l'autre, afin de décevoir et/ou détruire telle ou telle vie. De toute façon, la vérité finie toujours par arrivée, même si cela prend des années. Et puis, la vérité est toujours plus appréciée que le mensonges, même si celle-ci est parfois dure à entendre.

SpeedWay est un véritable coup de coeur, pour sa tendresse et sa dureté, pour son récit et sa ténacité,  pour son univers et ses secrets. Pour Tout !

 

MES PASSAGES FAVORIS  : 

 

●《 Une fille n’est faite que pour avoir un mec entre les jambes, pas une bécane .》

●《 Quand on a connu le pire, on a tendance à relativiser ce qui nous arrive de plus moche.》

●《Je savoure chaque instant parce que la vie est fragile et que tout peut disparaître en un claquement de doigts. 》

●《 Il n’y a que deux voies possibles. Soit tu vis dans leur ombre et tu meurs tous les jours un peu plus en te coupant du reste du monde, soit tu les laisses partir et tu recommences tout.

— Et on les trahit ?

— Oh non ! C’est ce que tu crois ?》

●《 — Tu ne sais pas ce que j’ai traversé, d’accord ! Tu ne sais pas ce qui s’est passé ! — Dis-le-moi ! — À toi ! Mais en quel honneur ?… Tu crois quoi, Nate ? Que tu vas me réparer comme tu le fais avec tes vieilles bécanes ? Que grâce à toi, tout va rentrer dans l’ordre ? Ils sont partis, tu comprends ça ? Et tu ne peux rien y changer…— Tu paries ? — Parier quoi ? — Que je serai celui qui te réconciliera avec la vie.》 

●《 — Tu ne partiras plus ? — Non. — On s’affiche partout ? — Oui. — Tu m’épouses et on fait plein de bébés ? — Euh…— C’est non négociable, tu deviens ma femme et on bosse ensemble au garage.》 

●《 Prendre le temps… C’est une richesse que nous ne gaspillerons pas. 》

 

Voilà, cet avis est terminer,  j'espère vous avoir donner envie de découvrir à votre tour ce monde qui est si parfait. En vous souhaitant une excellente fin de soirée ( parce-que, comme d'habitude, j'écris mes chroniques le soir ) A très vite ! Bisous 

 

Nanou  

 

 

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×